Fondation Garches - Des professionnels : médecins, chercheurs, paramédicaux... s’engagent aux côtés des personnes handicapées

Nouveaux paradigmes de rééducation

Bien que très largement utilisé en routine clinique chez les patients cérébrolésés, nous ne trouvons que très peu de publications sur l’efficacité d’un entrainement sur tapis roulant avec pente positive.

Or il s’agit d’une modalité d’entrainement classiquement utilisée dans la rééducation de la marche du sujet hémiparétique. Parmi les études retrouvées dans la littérature, un entrainement sur tapis roulant avec pente positive ou négative induit des améliorations fonctionnelles en termes de vitesse de marche et de périmètre de marche [Carda 2013].

Par ailleurs, un entrainement sur tapis roulant avec pente positive entraine des modifications de l’activité electromyographique des fléchisseurs plantaires de cheville [Phadke 2012], permet des améliorations spatio-temporelles avec une augmentation de la longueur du pas, une diminution de la cadence et une diminution de la durée de la phase oscillante du membre parétique [Werner 2007].

Notre objectif est d’étudier par analyse tridimensionnelle du mouvement les post-effets induits par un entrainement sur tapis roulant avec pente positive par approche biomécanique. nous éemttons l’hypothèse qu’un entrainement de marche sur tapis roulant avec pente positive va induire des améliorations du pic de flexion de hanche, du pic de flexion de genou et du pic de dorsiflexion de cheville du côté parétique immédiatement après l’entrainement et après 20 minutes de repos.

Etude en cours promotion fondation Garches