Fondation Garches - Des professionnels : médecins, chercheurs, paramédicaux... s’engagent aux côtés des personnes handicapées

Quantification des efforts articulaires

Quantification des efforts articulaires du membre supérieur lors du franchissement d’obstacle en fauteuil roulant manuel

Ont participé à cette étude : Desroche Guillaume, Pradon Didier

L’utilisation quotidienne du fauteuil roulant manuel lors des déplacements en milieu urbain impose la maîtrise du franchissement d’obstacles. Ces obstacles peuvent être de hauteurs et de longueurs diverses tels que des accès aux bus ou trottoirs, ... Récemment Kirby et al. (2008) ont montré que le franchissement d’obstacle se découpe en cinq phases. Néanmoins, peu de travaux ont quantifié les efforts articulaires fournis lors de ces franchissements. Il apparaît pertinent de s’interroger sur la quantité d’efforts subie par les articulations lors du franchissement.

Cette étude vise à quantifier les efforts articulaires lors du franchissement d’un obstacle d’une hauteur de 8cm chez une population d’expert sains.
5 sujets sains (27.8±13.5 ans, 1.77±0.04m, 75.0±3.7kg) sont testés sur le même fauteuil équipé d’une roue instrumentée. Le sujet placé à une distance de 1.5m de l’obstacle (H=8cm) effectue 3 essais sans indication technique ou de vitesse. Un modèle dynamique respectant les conventions de l’ISB a été développé. Les valeurs sont normalisées par la masse de l’ensemble sujet + fauteuil.

Les résultats montrent que sur trois phases distinctes : le départ en 4 roues (4R) la mise en 2 roues (2R) et le franchissement (FObs) les efforts sont plus important pour l’épaule puis le coude et le poignet. Lors de FObs on note que chaque valeur a doublé comparativement à 4R soit : 0.38 Nm•kg-1±.05) pour le poignet, 0.46 Nm•kg-1±0.08 pour le coude et 1.25 Nm•kg-1±.3 pour l’épaule.
Les résultats montrent des moments articulaires des épaules pouvant atteindre jusqu’à 1.25 le poids de la personne alors que pour la même articulation la littérature note des moments à 0.28 Nm•kg-1 dans la condition de propulsion. Cet aspect souligne l’impact potentiel des efforts bref et irrégulier fourni lors du franchissement sur la survenue des troubles musculo-squelettiques observés chez les patients utilisateurs de FRM. Ils suggèrent également d’optimiser les techniques de franchissement d’obstacle visant à diminuer les contraintes perçues par les articulations de l’épaule, du coude et du poignet

Kirby RL, Bennett S, Smith C, Parker K, Thompson K. Wheelchair curb climbing : randomized controlled comparison of highly structured and conventional training methods. Arch Phys Med Rehabil. 2008 ;89(12):2342-8.