Fondation Garches - Des professionnels : médecins, chercheurs, paramédicaux... s’engagent aux côtés des personnes handicapées

Evaluation biomécanique des difficultés de propulsion en fauteuil roulant

Evaluation biomécanique des difficultés de propulsion en fauteuil roulant manuel liées à l’accessibilité de la voirie

Ont participé à cette étude : Van-Hecke Gary, Sedde Laetitia, Iddir Jérôme, Pradon Didier

En France l’accessibilité des lieux publics et de la voirie urbaine pose problème pour les utilisateurs de FRM. La littérature regroupe de nombreuses études sur la propulsion en milieu urbain. Néanmoins, aucune étude ne présente une quantification des efforts mécaniques, nécessaires au franchissement des différents obstacles rencontrés en milieu urbain. Par conséquent cette étude avait deux objectifs :

1) d’évaluer les difficultés de l’utilisateur de fauteuil roulant, lors du déplacement en milieu urbain, par la quantification des efforts mécaniques.

2) évaluer les difficultés de déplacement les plus contraignantes pour l’utilisateur de fauteuil roulant, en comparant les efforts mécaniques exercés pour chaque difficulté de déplacement.

Nous avons quantifié et comparé les efforts mécaniques exercés sur la main courante, lors une situation de contrôle (MWPT6min) à ceux exercés lors d’un parcours sur terrain accidenté de type urbain (PTAU). L’étude portait sur 20 sujets valides et 6 blessés médullaires. Les efforts ont été analysés via une roue instrumentée, sur les axes antéro-postérieur, médio-latéral et vertical sur 7 obstacles : MWPT 6min, Pente de 5%, Pente de 10%, Dévers à Gauche et à Droite, Pavés et Plat. Les principaux résultats ont montré une fraction efficace de la force significativement plus élevée par rapport à la propulsion sur sol plat pour le groupe valide que le groupe BM lors des différents obstacles du Parcours sur Terrain Accidenté de type Urbain (PTAU). En effet, suivant les particularités du PTAU, nous notons une modification des efforts mécaniques et une augmentation de la FEF en fonction des obstacles rencontrées. Les valeurs de FEF sont significativement plus élevées pour les sujets sains lors d’une pente de 5% (55%), lors d’une pente de 10% (49%) et lors du dévers à droite (58%). Cependant, les valeurs de FEF lors du franchissement des pentes de 5% et 10% sont inférieures à celles observées dans la littérature sur ergomètre à rouleaux à 2,9° et 7,1° de pente (49-55% vs 63-74, Wu et al 1999). La FEF obtenue pour la pente à 10% est légèrement inférieure à la FEF de la pente à 5%. Ceci peut s’expliquer par des forces de friction plus importantes afin de générer une force motrice plus élevée. Nos résultats viennent corroborer ceux de l’étude de Hurd et al. (2009).

En conclusion, la quantification des efforts mécaniques a permis d’identifier les problèmes rencontrés par l’utilisateur de FRM lors de la propulsion en milieu urbain. De plus nous avons pu évaluer le degré de difficulté de chaque obstacle du PTAU.

Wu HW, Su FC. An instrumented wheel for the kinetics analysis of wheelchair propulsion. J Biomed Eng 1998 ; 120 :533-5
Hurd WJ, Morrow MB, Kaufman KR, An KN. Wheelchair propulsion demands during outdoor community ambulation. Journal of Eectromyography and Kinesiology. 2009 ; 19 : 942-947.